Atelier de formation sur le « budget participatif sensible au genre et le contrôle citoyen» à Gawane.

Renforcement de la Démocratie

Les 24 et 25 février, s’est tenue à Gawane la sixième session de formation sur le «budget participatif sensible au genre et le contrôle citoyen» du COSEF en partenariat avec la FES. Les participants au nombre de 55 étaient des conseillers municipaux et agents administratifs de la commune de Gawane. L’activité a été présidée par le sous-préfet de Lambaye.

C’est avec le même brio et le même dynamisme que Madame Malicoumba Badiane a parfaitement fait comprendre aux différents conseillers présents l’importance de cette thématique ainsi que tout l’enjeu qu’elle représente. Les travaux ont débuté par la présentation du programme et l’explication des objectifs et résultats attendus.

Après, la consultante a procédé à la définition des concepts clés tels que le genre, la décentralisation, la parité et elle a fait focus sur la structuration du budget des collectivités locales et sur l’actes III de la décentralisation.

Un premier atelier de groupe a permis de faire la cartographie de la commune de Gawane et la détermination de son assiette fiscale. Cela a servi de base à la consultante de bien traiter le budget participatif en revenant sur l’historique, le concept, la présentation sur l’approche de mise en œuvre du budget participatif.

Un deuxième atelier de groupe a été axé sur les forces, faiblesses, menaces, opportunités et sur une esquisse de plan d’action sur l’applicabilité du budget participatif sensible au genre (BPSG) de la commune de Gawane.

Pour clôturer la session de formation, Madame Badiane a fait une dernière présentation des enjeux, factures de risques et facteurs de succès du budget participatif sensible au genre.

Dans l’ensemble, tout s’est bien passé et cette sixième session de formation fut une réussite totale.

Retour