Atelier de relecture des textes du CORED à la lumière du nouveau Code de la Presse

Renforcement de la Démocratie

Dans le sillage de l’atelier et du séminaire qui se sont tenus depuis l’adoption en Juin 2017 du nouveau Code de la Presse, grâce au soutien financier de la Fondation Friedrich Ebert, la FES a encore réuni les membres du directoire et du Tribunal des Pairs du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les Médias (CORED). Pendant trois jours à Saly-Portudal, ils se sont penchés sur les textes du CORED pour les modifier au besoin à la lumière du Code de la Presse qui sera bientôt appliqué.

Il apparait dans cette nouvelle loi que les pouvoirs du CORED sont renforcés et qu’il a compétence sur toutes les entreprises de presse. Une grande nouveauté quand on sait que jusque là, le CORED n’avait presqu’aucune autorité pour faire passer ses décisions.

Faisant d’une pierre deux coups, deux groupes ont travaillé séparément sur la relecture des textes et le rapport moral du CORED qui doit prochainement organiser son assemblée générale pour renouveler ses instances après la fin du mandat de l’équipe actuelle dirigée par Bacary Domingo MANE. 

Les discussions ont été fructueuses. Avec l’aide du juriste Matar SALL, spécialiste des médias, les participants ont pu revoir plusieurs dispositions dans les textes du CORED pour le rendre plus efficace dans un environnement des médias en évolution. Dans le diagnostic du travail du directoire, il ressort que les personnes qui se portent volontaires pour en faire partie, doivent être plus disponibles pour éviter les absences répétées qui sapent la bonne marche de la structure.

Tous les participants ont magnifié le soutien constant de la fondation Friedrich Ebert qui a redit sa disponibilité à les accompagner pour une presse de qualité.

Retour