Débat public sur les ressources naturelles : Thème: « pétrole et gaz au Sénégal : enjeux et défis »

Renforcement de la Démocratie

Le 17 Novembre 2017, s’est déroulé, dans les locaux de la F.E.S., un débat public sur les ressources naturelles organisé par la Fondation Friedrich Ebert en collaboration avec le Réseau des Alumni du Sénégal Yali-Dakar (RASYD) qui portait sous le thème : « Pétrole et gaz au Sénégal : enjeux et défis ». Ce débat avait comme personne ressources M. Chérif Dame SALL, Enseignant vacataire à l’UCAD et à l’UVS ; M. Thialy FAYE, Chargé de cours sur la fiscalité à l’UADB ; M. Mahamat ATTEIB, Doctorant en droit et assistant d’enseignement et de recherches et de M. Abdou GUEYE, Environnementaliste et Spécialiste en gestion des impacts de l’exploitation des hydrocarbures et développement.

Photo: FES Sénégal

Dans un premier temps, M. SALL, a rappelé les aspects juridiques de la gestion des ressources naturelles en mettant l’accent sur la loi constitutionnelle 2016 et les différents codes qui l’ont devancé. Son exposé a relevé les insuffisances, les imprécisions, les incohérences et les difficultés d’application des textes dans l’allègement des conditions pour attirer des investisseurs. Ensuite, M. FAYE a abordé la question de la fiscalité dans l’activité pétrolière en insistant sur les principales niches fiscales allant de la prospection à la commercialisation du pétrole mais le point le plus attirant a été celui des exonérations fiscales qui occasionnent des pertes financières pour faciliter la présence des investisseurs étrangers. En outre, M. ATTEIB de son côté, a donné des exemples du Niger ou l’exploitation du Gaz et de l’uranium par des sociétés étrangères, s’est faite sur la base de contrats léonins. C’est à sa suite que le volet environnemental a été soulevé par M. GUEYE pour que l’exploitation des ressources pétrolières et gazières soit accompagnée de mesures de précaution suffisantes. Ce qui permettrait de préserver l’activité de la pêche et la santé des consommateurs.

Par ailleurs, les discussions militantes ont permis de relever l’acuité de l’exploitation des ressources naturelles et des conséquences sur les populations. Globalement, le débat était une réussite totale car il a permis aux participants de discuter de questions d’une haute portée citoyenne.

Retour