Panel sur le dialogue politique au Sénégal.

Renforcement de la Démocratie

Le samedi 17 Mars, s’est tenu à la Maison de la Presse un panel de partage des Jeunes et Femmes sur le Dialogue Politique au Sénégal. Avec comme panélistes, Monsieur Seydou Nourou BA, Médiateur du Cadre de Concertation sur le processus électoral, Professeur Djiby DIAKHATE, sociologue, Monsieur Abdourahmane SOW, Coordonnateur Commission d’Orientation et Stratégies/M23, Madame Khadidiatou CISSE, Journaliste et de Madame Fanta DIALLO, Sociologue. La modération a été assurée par le député Cheikhou Oumar SY.

Photo: FES Sénégal

Ce panel piloté par les Citoyens Actifs pour la Justice Sociale (CAJUST) et l’Observatoire de Suivi des Indicateurs de Développement Economique en Afrique (OSIDEA) en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, avait comme objectif  d’initier des réflexions stratégiques et pertinentes sur les principes d’organisation du dialogue politique au Sénégal.

Au cours de ce panel, Monsieur Seydou Nourou BA, dans son introduction générale  au dialogue politique a fait un plaidoyer sur la nécessité de mettre en place un cadre d’échange inclusif pour un renforcement du dialogue politique au Sénégal qui doit transcender les préoccupations sur la fiabilité du fiche électoral.

De son côté, le Professeur Djiby DIAKHATE présentant une analyse de l’implication des jeunes et des femmes dans l’évolution du contexte politique a montré une marginalisation de ces deux piliers dans la construction politique des Etats. Ainsi, il appartient aux jeunes de s’approprier les politiques de jeunesse et  ainsi éviter de jouer les seconds rôles.

Photo: FES Sénégal

Les interventions de Madame Fanta DIALLO et de Monsieur Abdourahmane SOW, allant dans le sens de l’implication des jeunes dans le processus du dialogue politique. Selon eux la jeunesse doit s’inviter au débat à travers un engagement citoyen et politique constructif.

Madame Khadidiatou CISSE est revenue sur la contribution des médias à la consolidation du dialogue politique au Sénégal. Pour elle  la presse ne doit pas attendre les conclusions mais plutôt elle doit s’imprégner de la situation afin de jouer  pleinement son rôle dans le processus du dialogue politique.

Dans l’ensemble l’organisation de ce panel a été une réussite totale saluée par tous les participants.

Retour