Programme Leadership Politique 2021 -Promotion Mame Less CAMARA

Renforcement de la Démocratie

« Leadership politique et engagement citoyen : où en sont les jeunes et les femmes ? »

Photo: FES

Du 19 au 21 mars 2021 a eu lieu à Dakar la deuxième session du ‘’Programme Leadership Politique’’, pour les 36 participants de la promotion 2021, nommée Mame Less CAMARA, en hommage au journaliste sénégalais de renom. Cette session portait sur le thème : « Leadership politique et engagement citoyen : où en sont les jeunes et les femmes ? » sujets pour le moins d’actualité au Sénégal, pour des jeunes engagés en politique.

Le but de ce programme, initié par la Fondation Friedrich Ebert il y a presque quinze ans, est de former des jeunes au parcours prometteur, afin d’accompagner leur intégration dans les sphères de décision étatiques et on étatiques, où ils sont toujours peu représentés, alors que les moins de 20 ans constituent 55% de la population.

Ce cycle de formation annuel sert donc à capaciter des jeunes, à leur donner des clefs et des connaissances pratiques qui leur seront utiles dans leur volonté de s’imposer en tant que leaders, de représenter la jeunesse sénégalaise et d’assurer la relève dans leurs organisations respectives.

Photo: FES

Pour les jeunes leaders les questions de citoyenneté et de leadership sont centrales. La participation des citoyens en politiques peut avoir différentes formes, dans des organisations, des mouvements, leurs communautés, etc.

Ces formes de civisme sont essentielles à la vie démocratique du pays.

Les leaders politiques, quant à eux, doivent être en mesure de communiquer, fédérer et motiver autour d’eux. Ils sont les moteurs dynamiques d’un mouvement politique, auquel ils donnent substance et direction et pour lequel ils mobilisent les citoyens engagés.

Les formateurs se sont surtout penchés sur les questions de participation des femmes et des jeunes à la sphère publique. Les mécanismes de leur engagement, mais aussi les obstacles à leur accession à des postes de responsabilité au Sénégal, ont été analysés en plénière et lors de travaux de groupes. Des solutions à cette inégalité ont été discutées, comme un meilleur accès à l’emploi et à la formation et plus de diversité générationnelle au sein des partis politiques.

Il est important à ce niveau de mentionner la méthodologie choisie et appliquée par le Consultant principal qui mettait les jeunes au cœur de celle-ci pour les pousser à développer eux-mêmes leurs propres visions sur les sujets traités

En conclusion, cette session révèle qu’un leadership politique progressiste et fédérateur, mais aussi un engagement citoyen convaincu et divers, sont des forts enjeux de développement pour le Sénégal, sur le plan politique, mais aussi social et économique.

 

Retour